Coupable ! 

On vit toutes la maternité de manière différente. Et ça fait parfois du bien de partager avec d’autres mamans. Celles qui ont un enfant plus âgé que le votre, celles qui en ont plusieurs, celles qui sont mères celibataires… On a toutes des parcours différents et on est toutes des wonderwomen à notre façon. Parce qu’on arrive à gérer des enfants hyperactifs, parce qu’on est chef d’entreprise ET maman, parce qu’on s’occupe de nos parents et de notre petite famille en même temps… Les mamans ne devraient pas se juger entre elles sans connaître le quotidien de chacune.

On se culpabilise déjà suffisemment toutes seules la plupart du temps non ? « Oh mon Dieu sa tête a cogné le bord de la table, j’ai du lui faire très mal, il va être handicapé à viiiiie » ( alors que bébé ne pleure même pas) ; « oh je suis tellement nulle de ne pas arriver à l’allaiter alors que toutes les autres le font » (oui mais bébé va très bien et au fond il s’en fout royalement lui) ; « Je suis nulle je devrais le prendre au bras plutôt que le promener en poussette » ( alors que bébé encore une fois s’en fiche et d’ailleurs il semble très bien assoupi dans son cosy) etc. Etc.

Mais des fois ce ne sont pas les autres mamans qui nous font nous sentir mal, c’est juste la société. Et les réseaux sociaux au travers desquels elle s’exprime souvent.

Avant même la naissance de bébé, j’ai décidé que je n’allaiterais pas. Je fais un blocage. Rien à faire. Ma sage femme me rassure, si je me force ce sera pire pour bébé et d’ailleurs le biberon lui ira très bien.

J’appréhendais les réactions du personnel de l’hôpital où j’ai accouché mais finalement, peut être parce que je suis maman de préma, personne ne m’a mis la pression.

Mais aujourd’hui à chaque fois que j’ouvre mon fil d’actu Facebook je tombe sur un article vantant les mérites de l’allaitement maternel et les commentaires assassins d’internautes rabaissant les mères qui font le choix du biberon. C’est un complot ?

Idem pour la vaccination. J’ai fait le choix de vacciner mon bébé. De lui faire faire tous les vaccins que ma pédiatre jugerait bons. Parce que je prefere que mon enfant ait un petit pourcentage d’aliminium ou de mercure dans le sang plutôt qu’il attrape une maladie rare et refasse un séjour en neo nat voire pire, soit evasané.

Eh bien, à croire qu’on m’a entendue… C’est le grand débat du moment depuis que le gouvernement souhaite rendre obligatoires 11 vaccins en France. Révolte chez les parents anti-vaccins. Sur la toile, de nombreux internautes traitent pratiquement les parents pro-vaccination d’assassins.

Chacun fait ce qu’il peut comme il veut, prend soin de son enfant de la manière qui lui semble la plus adéquate.

J’ai décidé d’arrêter de me justifier auprès de tout le monde.

Photo Manon Della-maggiora

2 commentaires sur « Coupable !  »

  1. Oui, le jugement…il est partout. Ca rassure les gens sur leurs propres convictions. J’ai appris à m’en f… 🙂 — chacun ses choix et au final s’il y avait une recette, on l’aurait commercialisée!

Laisser un commentaire