Retour à la vie active acte 1 : l’angoisse de la séparation

En parlant de se sentir coupable… Je reprends le travail dans une petite semaine 😢

Ne vous méprenez pas, j’adore mon métier. J’aime bosser dans les médias, faire de la télé et du web. Mais… laisser mon bébé va être difficile.

C’est vrai, à sa naissance, Cacahuète a dû passer un mois en neo nat (lire ici). Au bout d’une semaine on m’a signé ma sortie de l’hôpital. J’ai donc dormi loin de mon fils tous les soirs pendant 3 semaines. Mais j’étais avec lui toute la journée en neo nat. J’étais collée à lui. Littéralement puisque je faisais du peau à peau presque non stop.

Depuis qu’on est tous les 3 à la maison, je crois que je suis devenue une maman poule +++. Le laisser en crèche sera sans doute un peu difficile même s’il n’y passera que les apres midis, le papa pouvant le garder le matin à la maison.

Ce lundi débute la semaine d’adaptation à la crèche. J’ai hâte de voir comment Cacahuète va percevoir ce nouvel environnement. Et en même temps cette semaine me rapproche du moment fatidique : celui du retour à une vie de « working mum ».


Photo Manon Della-maggiora

2 commentaires sur « Retour à la vie active acte 1 : l’angoisse de la séparation »

Laisser un commentaire