Retour à la vie active acte 2 : l’adaptation… des parents


Crédit : Freestocks.org

Bah oui, l’adaptation en crèche en vrai, c’est pas pour les bébés. C’est pour papa et maman. Parce qu’après avoir passé tout ce temps avec mini nous, on n’a pas vraiment envie de le laisser à des inconnus, aussi compétents soient ils. On a besoin de se mettre en confiance. 

Nous avons choisi notre crèche sur les conseils d’une amie. Ses deux enfants y sont inscrits depuis petits et la garderie se trouve tout près de chez nous. On l’a visitée lorsque j’étais enceinte. Equipe au top, endroit hyper clean, sécurité maximum. 

Bon. Il n’empêche qu’une crèche peut être 5 étoiles de l’avis des mamans, on n’y va jamais avec le sourire. Mais bon pas le choix. La famille comme nous travaille et l’option nounou à domicile ne nous disait franchement rien. Et puis pas moyen que l’un de nous s’arrête de bosser. L’argent ne tombe malheureusement pas du ciel. Paradoxalement, une garderie ça coûte cher aussi. Mais pas encore assez pour qu’on arrête de travailler…

Bref. Cette semaine c’est l’adaptation. Le premier jour était une simple prise de contact. La « tatie » a fait connaissance avec le petit mais il est resté dans mes bras tout le long. Elle a pris quelques renseignements, contacts, et puis on est repartis.

Le lendemain était un férié. Pas d’adaptation donc. Et puis est arrivé le jour où il a fallu laisser bébé. 2 heures pour commencer. On allongerait ce temps petit à petit dans la semaine. 

Cacahuète est vraiment (trop) calme. Celles qui ont un bébé « koala » qui hurle à la moindre séparation n’en peuvent plus. Moi j’espère qu’un jour bébé tendra ses bras vers moi en disant « maman ne me laisse pas ». 

Cacahuète a été dans tellement de bras en neo nat qu’aujourd’hui il va avec tout le monde presque sans un chouinement. Tout juste un regard vers nous. 

Enfin bon. Tout s’est bien passé pour lui. Et nous on a profité du moment pour se faire un resto et fêter notre anniversaire de mariage. Ça nous a aidé à ne pas trop penser à ce que Cacahuète était en train de faire, s’il allait bien, s’il prendrait bien son bib’ avec tatie etc. 

Les autres jours on a déjà prévus de s’occuper pendant que bébé serait loin de nous. Et puis la semaine prochaine je reprends le travail. Ça devrait aller… ça VA aller. 

Laisser un commentaire