Mouche-nez, kiné respi et compagnie…

Crédit : Michal Jarmoluk/StockSnap.io
Et hop un bébé malade ! Cacahuète ne sera pas passé au travers de l’épidémie. Nez pris, éternuements… super. Il va falloir le moucher.

Moment horrible où mini toi te regarde avec l’air de te dire « t’es sérieuse ? Tu vas vraiment me faire ça !? ». Ouf ça y est, on a fait une narine. « Aller mon amour, c’est bientôt fini, on fait juste l’autre côté ». Pleurs, cris et nouveau regard implorant la clémence du bourreau-maman.

Et quand y’en n’a plus y’en a encore… Moins d’une heure après on recommence.

Bébé semble mieux respirer du nez. Ouf. On croit être tirés d’affaire. Ehhhhh non ! Monsieur Cacahuète se prépare une bonne bronchite. On l’entend « ronronner ».

Bon… direction le taote (médecin). Ah oui mais non. Notre pédiatre n’est pas dispo. Notre généraliste n’a plus de place… Raaahhh. Evidemment tous les bébés de l’île sont malades en même temps !

Bon on finit par trouver un médecin sans rendez-vous et sympa en plus. Il prescrit à bébé des séances de kiné respiratoire… super.

Déjà, avant d’être maman, lorsque j’allais voir ma kiné et qu’elle s’occupait de bébés dans la salle d’à côté, j’avais mal au coeur.

Mais là… c’est un petit bout de moi qui allait se retrouver sur la table, se faisant manipuler, stimuler pour tousser.

La kiné n’avait jamais vu ça. Cacahuète se marrait alors qu’elle lui appuyait sur la poitrine. Ok… mon fils est vraiment spécial.

Bon, ça n’a duré qu’un temps, ne soyez pas trop jalouses. La phase d’après, celle du « je te titille l’intérieur de la bouche avec un coton tige pour que tu tousses », il l’a beaucoup moins appréciée. Et alors le final où on lui mouche le nez… Non là vraiment… Cacahuète a pleuré jusqu’à ce qu’on retourne à la voiture.

C’est dans ces moments là qu’on a envie qu’ils soient déjà plus grands, capables de se moucher seuls, prendre leur médicament… Mais en même temps on aime ce tout petit bébé comme il est. Il faut apprendre à vivre chaque instant bon ou mauvais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.