Découvrir le yoga lorsqu’un petit être grandit en soi

VOS HISTOIRES

Merci à Heiura d’avoir partagé son histoire avec moi 🙂

StockSnap_4GGMTEBZY9.jpg

Crédit : Freestocks.org

Enceinte, on a parfois encore plus envie de prendre soin de soi, de son corps dans lequel grandit un petit être. C’est grâce à une amie que Heiura s’est intéressée au yoga.  « J’étais enceinte de 3 mois et j’avais décidé de faire une activité qui me permettrait d’être tonique. À côté de ça, je me faisais suivre également par une nutritionniste parce que je n’avais pas envie de prendre trop de poids pour ma première grossesse », confie-t-elle.

Son amie était aussi enceinte et les cours de yoga était le moyen de partager une activité. Puis Heiura est peu à peu devenue accro à cette pratique à la fois douce, reposante et sportive. « Au fil des séances, j’ai juste adoré. Tout d’abord parce que c’était doux, que je pouvais trois fois par semaine et pendant une heure me concentrer voire me connecter avec bébé. Ensuite, parce que c’est réellement un sport ! Je travaillais mon souffle, je faisais des étirements qui tonifiaient et allongeaient mes muscles et du gainage. Enfin, parce qu’après chaque séance je me sentais vraiment reposée et en même temps libérée de toutes les frustrations quotidiennes, personnelles et professionnelles. J’étais juste zen à chaque fin de séance. »

Heiura a fait du yoga jusqu’à son 8e mois de grossesse. Et elle a choisi l’haptonomie comme préparation à l’accouchement. Une méthode qui implique beaucoup le papa et qui permet aux deux parents de créer un véritable lien avec le bébé avant sa venue au monde. « Je trouvais que la philosophie de cette méthode était parfaite avec la pratique du yoga. »

Et lorsque sa fille est venue au monde, Heiura a continué le yoga, avec son bébé. Du moins pour un temps. « Lorsque j’ai accouché, j’ai fait une séance avec mon bébé et c’était juste émouvant de voir se petit être qui a partagé avec vous des séances de yoga, être là. J’ai essayé de continuer avec bébé mais c’était un peu plus compliqué… Elle m’a fait comprendre que le yoga se serait pour plus tard. Mais j’ai continué à le faire toute seule et dès que je peux je fais une séance. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.