Super papa !

Crédit image à la une : photo d’illustration, Josh Willink / StockSnap.io

 

C’est vrai, nous les mamans, on porte bébé pendant 9 mois (plus ou moins), on subit, nausées, vomissements, sautes d’humeur… On accouche, ça fait mal, et c’est pas toujours un merveilleux moment. On subit les conseils et regards parfois plein de reproches de la famille, des amis et même des inconnus… On reprend le boulot quand bébé n’a même pas 3 mois, et on doit au plus vite retrouver la ligne, être en forme malgré nos courtes nuits et bien sûr avoir le sourire. « Non mais pourquoi tu fais toujours la gueule ? T’es maman ! T’es pas heureuse ? »…

Mais on sent bébé bouger dans notre ventre, on lui donne la vie et quoi qu’il arrive, on sait qu’il nous aimera toujours (bon à part si on l’abandonne, si on est une mère tyrannique, ou si plus tard on l’empêche de ramener ses copines à la maison). Bref, les mamans sont supers, les mamans sont des warriors.

Mais on ne parle pas beaucoup des papas. Les papas aussi sont formidables. En tout cas beaucoup le sont.
Super papa travaille à son compte alors c’est souvent lui qui garde bébé, lui donne à manger, doit le consoler quand il pleure, le changer, le déposer à la garderie à contre coeur, et aussi, subir les rendez-vous chez les médecins.

Et quand la mère n’est pas là, seul, c’est pas toujours facile. Quand on est maman on se sent parfois vraiment nulle. Quand on n’arrive pas à calmer bébé, quand on ne comprend pas ce qu’il veut, quand on a oublié son doudou… La liste est longue.

Imaginez un père. Toute sa vie il a regardé des émissions, rencontré des gens, vu des publicités qui lui disaient : « ce sont les mamans qui s’occupent des enfants. Ce sont elles les meilleures. Les papas ramènent à manger et c’est tout. »
Mais lui, il a toujours voulu être papa et pas juste pour avoir un mini lui. Pour s’en occuper, lui donner son amour, le voir grandir.
Alors quand il se retrouve seul avec bébé… Il peut très vite se sentir en dessous de tout.

Mais Super papa reste fort. L’autre jour il a dû aller seul voir la kiné pour Cacahuète. Retourner à l’hôpital, cet endroit qu’on n’a pas vraiment envie de revoir étant donné qu’on y a passé un mois, au chevet de bébé, à espérer qu’il respire et mange enfin sans tuyaux.
Dans la salle d’attente, bébé s’est mis à pleurer. Lui qui est si calme, il en avait assez, il voulait rentrer. Moment de solitude quand tous les parents se tournent vers Super papa qui doit se débrouiller tout seul, sac à langer dans une main, bébé qui pleure dans l’autre et… ah mais quelle est cette odeur ? Un doux fumet de couche pleine. Génial.

Et après ce rendez-vous, Super papa a dû enchaîné avec d’autres, et déposer bébé à la garderie avant d’aller travailler et de récupérer la mère (moi quoi !) au bureau de l’autre côté de l’île. Et bien sûr, quand Cacahuète voit maman, il lui fait un grand sourire, alors qu’il a pleuré toute la matinée dans les bras de Super papa…

La vie de papa, comme de maman, c’est pas toujours facile. Je vois de plus en plus de papas blogueurs et ça fait plaisir. Arrêtons de les regarder de travers. Comme nous, ils font de leur mieux.

2 commentaires sur « Super papa ! »

Laisser un commentaire