Diversification : mes petites astuces pour de meilleurs plats, moins chers

Rahhh la diversification. Je ne crois pas me tromper en disant que c’est une des étapes de la vie des nos mini nous qu’on redoute le plus. Par quoi commencer ? Quelles quantités ? Comment ?

J’avoue, au début, on était un peu perdus. Et puis, petit à petit, on finit par prendre nos marques. J’ai même trouvé quelques petites astuces pour nous faciliter la vie et faire de meilleurs plats à bébé.

Avant la naissance de Cacahuète, on a refait notre potager en se disant que bébé pourrait manger des fruits et légumes du jardin. J’ai même écris un article là-dessus. Hahahahahaha… Les mamans qui ont des enfants plus grands on dû bien rire.

GOPR0711

Car oui, c’est vrai, aujourd’hui je ne peux pas me vanter que bébé mange uniquement ce qui pousse dans le potager. Depuis sa naissance, on a eu une aubergine, plusieurs tomates et… c’est tout. Hors potager, j’ai aussi des papayes et des bananes (Ouf).

Dans les faits, Super papa et moi on bosse toute la semaine, parfois week-end compris. Forcément, même si on avait eu un super potager, impossible de préparer TOUS LES JOURS, nous même les petits pots de bébé.

Donc, on a acheté des pots tout faits (bouhhh les mauvais parents. Ouais, ouais, rooh ça va), en essayant de choisir du « bio » ou en tout cas ce qui y ressemblait le plus. Mais les pots, ça coûte cher.

Du coup, j’ai décidé d’adopter une nouvelle technique. Voici mes astuces :

  • On a acheté pas mal de pots en supermarché, donc j’ai gardé les récipients en verre
  • On récupère les fruits et légumes de notre jardin ou des jardins de la famille pour compléter (on est en Polynésie, c’est assez facile : uru, bananes, mangues…)
  • On achète le minimum en magasin (autres légumes, fruits, féculents et protéines qu’on mange nous aussi)
  • Quand bébé ne termine pas ses pots de légumes du supermarché, on peut les réutiliser pour une autre préparation (attention, ça veut dire cuisiner assez rapidement après ouverture du pot. Certains ne se conservent pas longtemps au frigo une fois ouverts. Il faut se référer à l’étiquette).
  • Quand j’ai un jour off, je profite de la sieste de bébé pour cuisiner des pots d’avance. Ensuite, je les congèlent. Je peux être tranquille pendant plusieurs semaines après.Attention :
    – si vous congelez des pots en verre, ne les remplissez pas à ras bord, ils risqueraient d’exploser…
    – Pour décongeler un pot : sortez le en avance, ou faite un bain marie, ou passez le au micro-onde (perso je ne suis pas fan de cette dernière technique)
    – Ne recongelez jamais un pot décongelé. Cela peut être toxique.
    – Ne préparez pas des pots pour 3 mois ! L’alimentation de bébé va évoluer, il va devoir goûter de nouvelles choses, de nouvelles textures.pots congelés

Les avantages de ces astuces :
– Faire des économies (ça devient primordial avec un bébé. Bah oui, les couches, le lait, les vêtements etc… ça coûte cher)
– Contrôler ce qu’on donne à bébé (plus sain, avec des portions bien définies)

Et sinon… voici quelques petites choses qui m’ont aidées pour débuter la diversification :

  • Ma pédiatre of course (je l’adoooore). Mais je ne la vois que tous les mois voire deux mois. Donc entre deux, j’étais un peu perdue. Jusqu’à ce que je sache que je pouvais lui envoyer des mails… C’est bête mais pensez à demander à votre pédiatre un contact direct en cas de besoin. Bon, ne le harcelez pas non plus hein…
  • Pour les mamans du fenua qui n’ont pas vu ma publication Facebook, un livret fait par la direction de la Santé m’a aussi bien éclairée sur le sujet. On retrouve les quantités à donner à bébé en fonction de son âge, des idées de menus, des recettes etc. Pensez à le demander à votre pédiatre.livret diversification
  • L’application La cuisine de bébé (voir mon article précédent) qui donne aussi pas mal de conseils.appli cuisine

Dernière astuce : quand on débute la diversification, on se retrouve souvent couvert de carotte, banane et autre purées… Bah oui, apprendre à manger à la cuillère c’est toujours un peu difficile pour mini vous.
Je ne fais pas ça souvent mais voici une petite astuce pour les purées les plus liquides : faites manger quelques cuillères à bébé et si cela devient trop difficile, mettez la purée dans le biberon. Effet garanti !

Vous pouvez aussi choisir d’agrandir le trou d’une tétine que vous utiliserez exprès pour les purées. Ma sage femme m’avez conseillé ça pour le lait épaissi. Attention cependant à la qualité de votre tétine. Il ne faut pas qu’elle parte en morceau dans la bouche de bébé…

J’espère vous avoir aidé. Comme je suis encore en plein dedans, cet article sera certainement réactualisé. N’hésitez pas à partager vos petites astuces pour diversifier l’alimentation de bébé !

 

3 commentaires sur « Diversification : mes petites astuces pour de meilleurs plats, moins chers »

  1. Salut, super courageuse de faire les pots. je l’ai fait au tout début puis tellement de travaille pour si peu de quantité… j’ai abandonné! mais je garde les conseils!
    Bonne continuation

    1. C’est vrai que c’est du travail même si après on est tranquilles un moment. Peut être que je vais lâcher mais pour l’instant ça va et c’est vrai que c’est moins cher que d’acheter des pots en supermarché 😨

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.