Allaiter, pas si simple

-VOS HISTOIRES-

Merci à la maman qui a décidé de partager son histoire avec nous 🙂 Son prénom a été changé dans le texte.

Allaiter, ce n’est pas toujours facile. Même quand on en a vraiment envie. Maeva a toujours voulu donner le sein à son bébé. Enceinte, elle a donc suivi assidûment les cours de préparation à l’accouchement. « On apprend la théorie et ça parait tellement facile d’allaiter… mais c’est la THEORIE. En réalité, l’allaitement n’est pas si facile et naturel », confie Maeva. « Pour moi, l’allaitement c’était : allez on met bébé au sein et sa fait « splok » et bah non ! Faux ! J’ai galéré pendant 2 bonnes semaines voire 3 semaines »

Lorsque son bébé est venu au monde, Maeva est restée une semaine à la clinique. « J’ai eu beaucoup de colostrum et ma montée de lait est arrivée 3 jours après. » Rien d’anormal. Sauf que, Maeva n’imaginait pas ce qui irait avec les montées de lait : l’effet « titi (sein, NDLR) siliconé », les douleurs… « Heureusement que mon chéri me massait pour me soulager, sur les conseils de mon médecin. La prise au sein n’était pas du tout facile, malgré les conseils donné par les sage-femmes, je n’arrivais pas à bien positionner bébé, qui du coup tétait pas bien. » Ajouté à cela, Maeva a subi une baisse de lactation. Résultat : son bébé a perdu du poids et il a fallu compléter les tétées avec des biberons de lait artificiel. Sans oublier les crevasses, douloureuses, pour Maeva.

Voir son bébé maigrir parce qu’il ne s’alimente pas correctement : une situation pas facile pour la maman. « Pendant 1 semaine, on le pesait tous les jours ( le stress total ) puis ça été tous les 2 jours »

A la maison, Maeva a été accompagnée par sa sage-femme. « Ma sage-femme m’a donné des conseils, m’a montré des positions pour mettre bébé au sein. J’en ai retenu 3 : la madone (on mettait bébé sur des coussins pour qu’il soit à hauteur de ma poitrine, pour que je puisse garder le dos bien droit), le ballon de rugby (une position sur le côté) et allongé en cododo, la position que bébé et moi préférons. » Pour Maeva, sa sage femme a sauvé son allaitement.

« Pendant les 3 premières semaines, j’ai voulu arrêter tellement c’était difficile et fatiguant. Je le vivais comme un échec, moi qui voulait tellement allaiter.  Mais j’ai tenu bon, en me disant que c’est une étape à franchir. » Finalement, avec le soutien de sa sage-femme et de sa famille, Maeva a réussi à allaiter.  « Maintenant je suis à 7 mois d’allaitement, fière de moi et de mon p’tit bout que je voulais tellement allaiter. »

Maeva a souhaité partager son histoire pour faire passer un message : « l’allaitement n’est pas si facile que ça,  il y a un temps de découverte et d’apprentissage autant pour maman que pour bébé. » Mais surtout, elle souhaitait mettre en avant les sage-femmes « qui encouragent et soutiennent l’allaitement. »

 

Source photo à la une : Pixabay

Laisser un commentaire