Diversification : quand ? Quoi ? Comment ?

– LES EXPERTS –

La diversification, c’est parfois pas si simple pour les parents. Par quoi commencer ? Quand et comment ? Petits éclairages avec le docteur Marianne Besnard, pédiatre au Centre hospitalier de Polynésie.

Quand est-il recommandé de débuter la diversification ?
« Il est recommandé de démarrer la diversification entre 4 et 6 mois (17-26 semaines de vie), pas avant ni après, quelque soit le terrain allergique familial. Il n’y a que chez les prématurés que l’on peut retarder en fonction de l’âge corrigé (surtout pour les grands prémas).  » 

Par quels aliments commencer ?
« On commence par de petites doses (3 à 5 cuillerées/j) de tout : légumes, viandes, fruits, féculents, laitages, pourvu que ce soit bien mixé, le gluten est aussi recommandé, et en petites quantités aussi (semoule, pâtes, céréales). Cela pour profiter de cette période de tolérance immunitaire. D’autant que chez l’allergique potentiel, c’est le moment de tout lui donner (jusqu’au beurre de cacahuète !). Au bout des 2 mois de tests donc à 6 mois, on peut proposer des assiettes ou des pots entiers dans la journée, et tout en maintenant un apport de 500 à 600 ml /j de lait (2 à 3 biberons de 180 ml à 240 ml). On peut alors rajouter dans les repas un peu de beurre, de crème fraîche, de l’huile d’olive ou de coco, ou du lait de coco bien sûr, riche en acides gras essentiels. » 

En quoi cet apport en lipide est-il important pour l’enfant ? 
« Cet apport de lipides est très  important pour le système nerveux, dont le cerveau et la rétine en particulier. Bien sûr, il ne faut pas en abuser car c’est aussi une grande source de calories. »

 Jusqu’à quel âge est il important de poursuivre l’allaitement maternel ?
« Il est recommandé de poursuivre l’allaitement maternel jusqu’à 6 mois, mais il peut être poursuivi plus longtemps bien sûr. Par contre, il est essentiel d’introduire d’autres aliments après 6 mois car l’enfant a besoin d’autres sources de fer pour assurer sa croissance et lutter contre les infections. Il trouve cela dans les aliments variés (viandes, légumineuses, légumes, …)et dans le lait artificiel adapté aux nourrissons (tous sont supplémentés en fer). Le relais de l’allaitement maternel se fera donc par le lait de suite, un apport de 500 à 600 ml est recommandé jusqu’à 3 ans pour couvrir tous les besoins de l’enfant. »

Quels aliments sont à éviter en début de diversification ?
« Aucun aliment n’est à éviter lors de la diversification, sauf les viandes pas cuites (poissons crus, mollusques, …), les légumes secs non mixés, les fruits à coque et le miel (à partir d’un an, en raison du risque de botulisme) mais il faut suspendre un aliment s’il y a suspicion de réaction allergique avec. Attention ne pas rajouter de sel ni de sucre dans ses repas. »

 Y a-t-il des aliments plus allergisants que d’autres ?
« Pour les allergies, le premier aliment est le lait. Viennent ensuite l’œuf, l’arachide et les fruits à coque, les crustacés… Dans les familles où ces allergies sont connues, il est recommandé de les introduire durant la période de tolérance. »

Image à la une : source Pixabay

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.