Moorea baby !

3 jours ! Trois jours « off » d’affilée. L’occasion de partir enfin un week-end en famille. Rien que nous trois, le soleil et la mer. Bon, pour ce premier week-end en dehors de la maison avec bébé, on a choisi d’aller à Moorea, l’île juste en face de chez nous. Pas très loin donc, et pour une seule nuit.

Et pourtant. Jour J et notre petite voiture a des airs de camion de déménagement : transat, sac à langer, lit parapluie, matelas, sac de plage, glacière… J’ai du mal à trouver un espace pour poser mon derrière sur la banquette arrière.

On part aux aurores, histoire d’arriver à l’heure pour le bateau. Super papa doit garer la voiture dans le ferry, on nous fait descendre. Les passagers doivent monter en bateau par un autre accès. C’est un long week-end alors forcément c’est la bousculade. Hum… j’adore. Heureusement, les gens sont sympas, surtout quand tu as un bébé dans les bras.

Ouf on est dans le bateau. Plein à craquer. Bébé sur les genoux. On va devoir le faire patienter une bonne demi-heure le temps de la traversée.

Ça y est, Moorea et son lagon se dessinent. On autorise les passagers à rejoindre leur véhicule avec le conducteur. On quitte le ferry et on roule jusqu’à notre hôtel.

On a croisé les doigts pour du soleil. On n’est pas déçus. Il fait chauuuuud. Bébé est rouge tomate. Et la chambre n’est pas encore prête. Bon. Je change Cacahuète sur la banquette arrière. Au milieu des sacs. Super. heureusement qu’il est calme cet enfant. Hop. Un bébé en maillot.

A mon tour. Non mais quelle idée j’ai eu de ne pas mettre mon maillot dès le matin. J’ouvre le coffre, j’attrape un pareu, et je profite d’un buisson pour me changer. Aller on y va : direction la plage.

Ça sent bon les vacances. Un mélange de sable chaud, crème solaire et monoï…

Premier bain pour bébé. Pas de pleurs. Juste de grands yeux écarquillés et les bras en l’air. Dur dur de se détendre. « Mais enfin les parents qu’est ce que c’est que ce grand bain salé ? »

On ne s’éternise pas. On sèche Cacahuète et on va demander les clés de notre fare. Un petit bungalow bien sympathique. On lave rapidement bébé pour le débarrasser du sable. Dans la douche. Pas pratique du tout.

C’est l’heure de manger pour lui comme pour nous. Au menu : petit pot maison pour mini nous et sandwich pour la mère et Super papa. Après ça bébé fait une sieste. L’air frais, le calme, la détente… on s’écroule près de lui.

L’après-midi c’est retour à la plage puis restaurant. Bébé est un amour. Il reste calme, observe tout ce qui se passe autour de lui.
On rentre au bungalow. Cacahuète s’endort rapidement.

Le lendemain, on teste la piscine. Oui. Une piscine dans un hôtel près de la plage. Moi non plus je ne comprends pas vraiment le concept. Surtout que l’espace est restreint et que des gamins bien plus grands s’amusent à faire la bombe tout près de bébé. Sous le regard épuisé de leur mère « Je t’ai déjà dit d’aller plonger ailleurs, pas près des gens. Viens ici. » Courage à elle. Que c’est bon d’avoir un enfant pas encore en âge de courir partout. Profitons.

On fait une petite pause déj’ et on s’endort encore avec bébé. Les vacances ça fatigue. Retour à la plage. On profite des derniers rayons de soleil. Cacahuète se détend enfin dans l’eau. Il éclabousse partout. Mais « aie », l’eau salée ça pique dans les yeux.

Gros nuages. Grand coup de vent. On quitte la plage emmitouflés dans nos serviettes. C’est déjà l’heure de remballer les affaires. A peine commencées, les vacances se terminent. Il va falloir retourner à la civilisation, au boulot, au train train. On verserait presque une petite larme. Mais il y a pire. Rentrer à Tahiti, c’est quand même la belle vie.

Crédit photos : Ta mère la blogueuse

4 commentaires sur « Moorea baby ! »

    1. Oh merci beaucoup 🙂 La Polynésie est un endroit super. Je ne dis pas ça parce que j’y vie haha Si vous le pouvez, n’hésitez pas à venir visiter nos îles 🙂

  1. Argh je suis verte de jalousie !! Quelle chance pour tes enfants de grandir dans un tel environnement !
    Je suis allée en Polynésie il y a 2 ans, j’ai adoré le soleil partout, la luminosité incroyable, le bleu, les îles ☀️… Et les requins dans l’eau 😂.

    1. Oui c’est une chance 🙂 J’ai grandi en Polynésie. Enfin j’y suis depuis que j’ai 13 ans et c’est vrai que c’est super pour des enfants de grandir dans les îles 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.