Flash back 7 : Reste au chaud mon bébé

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 7e épisode…

-FLASH BACK 7-

> On ferme les yeux et on respire…

Enceinte ou pas, on croise toujours quelqu’un qui a le mot, le geste pour nous gâcher une journée parfaite. Mais enceinte, à fleur de peau, on supporte beaucoup moins voire plus du tout certaines attitudes.

De retour de notre petite parenthèse à Bora Bora, j’ai essayé de profiter au maximum de ma grossesse, tout en continuant à travailler. Il m’a fallut prendre un peu de distance, vraiment me mettre à partir plus tôt, fermer les yeux quelques fois et respirer. Mais mes collègues sont foncièrement gentils. J’avais la plupart du temps droit à des “que tu es belle”, “tu es une jolie maman”, “ça te va tellement bien”, “tu le portes super bien”… Ah c’était agréable.

Et puis il y avait les réseaux sociaux et cette ancienne copine croisée il y a peu et à qui j’avais décidé d’envoyer un message pour son anniversaire. Trop bonne trop c… j’aurais mieux fais de t’abstenir. Car jolie future maman, même si tu prends soin de toi et de ton ventre rond, que tu n’as pris que 3kg en 6 mois, sache qu’il y a des imbéciles partout. 
Alors que tu voulais juste être sympa, on te balances un “contente de t’avoir vue avec ton gros ventre” suivi de “bon courage pour pousser”.

Comme j’avais décidé de ne pas m’énerver, pour le bien de bébé, j’ai répondu que je n’avais pruis que 3kg et que ça devrait aller. Ce à quoi l’aigrie d’en face a rétorqué que les kilos ne devraient pas tarder à venir.

Mais c’est quoi votre problème avec les femmes enceintes ? Vous voulez tous les voir prendre 20kg ? Et pourquoi être aussi désagréable ? Souligner leur démarche modifiée par le poids de bébé ou le mal de dos, les problèmes de peau, les traits fatigués ?

J’ai décidé de me concentrer sur les personnes d’intérêt. Et laisser les abrutis dans leur monde. Eux ne font rien, moi j’étais en train de créer la vie.

 

> 3e trimestre : ça passe trop vite !

J’étais à la fois impatiente d’être en congés maternité (finir les petits travaux de la maison pour accueillir bébé, organiser une baby shower, prendre le temps de me reposer, faire nos photos de grossesse…) et terrifiée : ça passait vraiment trop vite.

A peine sortie des nausées et grosses fatigues, j’entrais dans le dernier trimestre de ma grossesse. Matthéo avait beau donner des coups de plus en plus vifs, parfois aux mauvais endroits (dans les côtes par exemple…), je n’avais pas envie qu’il sorte de suite.
D’ailleurs je lui parlait souvent, je lui disait : “prends ton temps mon bébé, ne sors pas de suite, restes au chaud”

Les mamans me l’ont dit, ce qu’elles regrettent le plus, c’est de ne plus sentir leur enfant bouger dans leur ventre. Ma grossesse n’était pas terminée mais je savais qu’à moi aussi ce sentiment allait manquer.

D’autant plus que je n’avais pas l’impression d’en profiter pleinement. Bébé devait sentir les moments où j’étais fatiguée, stressée. Il bougeait au bureau quand j’étais plongée dans des articles urgents, en plateau quand je faisais le flash info de midi… 
Heureusement le soir, il nous faisait aussi de petits signes. Et on partageait ces moments, le futur papa et moi. Si lui avait hâte de voir son fils, moi j’aurais voulu prendre encore le temps de savourer ces instants.

 

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite 😘
Crédit photo à la une : Laura Benvenuti 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.