Dengue chez le bébé : prévention et symptômes

-LES EXPERTS-

La dengue, maladie transmise par le moustique, circule régulièrement en Polynésie. Mais en ce moment, le fenua est en alerte sanitaire. La dengue de type 2, qui n’était plus apparue depuis 20 ans, est de nouveau présente sur le territoire.
Comment protéger les plus petits ? Comment reconnaître les symptômes ? Réponses avec le docteur Marianne Besnard, pédiatre au Centre hospitalier de la Polynésie.

Pourquoi les enfants sont-ils plus sensibles face à la dengue ? 

« Les enfants sont plus sensibles surtout aux âges extrêmes, c’est-à-dire la première année de vie, car ils perdent les anticorps maternels transmis après 6 mois et sont plus vulnérables. On voit plus de formes sévères chez les petits nourrissons avec des risques de mortalité importants : ils se déshydratent plus vite, manifestent moins leur besoin de boire, saignent plus facilement et peuvent perdre un volume important de sang par rapport à leur poids, lorsque les plaquettes sont trop basses. »

Quels sont les symptômes de la dengue chez les plus petits ?
« Chez le nouveau-né, la fièvre est inconstante, l’enfant est douloureux et a du mal à s’alimenter. Il peut donc se déshydrater rapidement. Chez le nourrisson, c’est surtout la fièvre qui prédomine, une fièvre mal tolérée car associée à des douleurs musculaires et articulaires et des céphalées. Cette fièvre autour de 40° persiste plusieurs jours, résiste aux médicaments contre la fièvre et aux antibiotiques, et chute autour du 5e jour avec un risque de saignements importants et une fatigue intense liée à une hypotension. Il faut surveiller son état d’hydratation et sa conscience. Très souvent, son mauvais état général l’empêche de s’alimenter correctement, il dort plus et réagit moins. »

Quand consulter ?
« Il faut consulter un médecin lorsque la fièvre est mal tolérée avec des troubles de la conscience et des troubles digestifs l’empêchant de s’alimenter et de s’hydrater. »

Comment protéger au mieux les enfants ?
« La prévention individuelle et collective est capitale : lutte anti-vectorielle par élimination des gîtes, surtout auprès des personnes atteintes, moustiquaires partout, traitement insecticide autour de la maison, répulsifs sur bébé dès 6 mois.« 

La dengue 2 est elle plus dangereuse qu’un autre type de dengue ?
« La dengue 2 donnera les mêmes symptômes, mais en Nouvelle-Calédonie, elle semblerait donner plus de formes graves et mortelles : son problème en Polynésie française est l’absence d’immunité de la population depuis 20 ans et donc le risque d’une épidémie majeure avec un taux d’infection important, touchant les plus vulnérables, dont les nourrissons qui auront besoin souvent d’être hospitalisés pour surveillance et perfusion. »

Source image à la une : Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.