Un petit tour de manège ?

C’est les vacances. En métropole, parents et enfants ne rêvent que d’une chose : voir la mer.

En Polynésie, la plage c’est un peu toute l’année. Ce qui fait vraiment la différence ce sont les festivités de juillet : le Heiva et les incontournables papio, les manèges quoi !

Ici pas de grand huit ni de Minnie mouse faisant des câlins aux enfants. Les attractions sont parfois vieilles, très vieilles… mais on s’en fiche un peu.

Cette année, première fois aux manèges avec Cacahuète. On choisi les attractions pour les plus petits évidemment. Défilés de parents à l’air blasé, d’enfants en larmes et d’autres courant partout laissant leurs géniteurs essoufflés et à la traîne. Certains parents tentent des exercices de contorsion pour accompagner leur marmaille dans les petites voitures volantes. Séance d’équilibre sur petit cheval pour d’autres au milieu du carrousel.

De notre côté, on pensait faire plaisir à mini nous, voir ses yeux s’illuminer. Au lieu de ça Cacahuète regarde partout, l’air pas rassuré.

Bon, on choisit la grande roue. Elle ne va pas trop vite et on peut y aller avec lui sans risquer un claquage.

Mais mini nous a hérité du vertige de Super papa et c’est bras en l’air, regard apeuré qu’il vit son premier tour de manège.

Bon, on va se rattraper. Il y a de jolis ballons d’helium pas loin. Ça devrait faire sensation. Un ballon batman, superman, Wonderwoman ? C’est finalement Super papa qui choisit. Bébé a une mine fatiguée. Je craque pour une barbe à papa et on prend le chemin de la maison.

Pauvre Cacahuète, il a loupé sa sieste et doit être bien fatigué.

On arrive à la maison. Bébé a la forme. Pas envie d’aller dormir. Il a retrouvé le sourire. Et le ballon… bof.

Bilan de cette petite heure de folie : presque 2000 Fcfp dépensés… (environ 17 euros) Arf. Tant pis.

Heureusement, moi j’ai encore ma dose de sucre pour faire passer tout ça. Quoi ? Pas de manège sans barbe à papa pour moi ok ?

Bon, les papio à un certain âge c’est vraiment plus pour satisfaire les parents que les enfants. On a compris. L’année prochaine, bébé aura l’âge de choisir d’y aller et dans quel manège monter. Ce sera une autre histoire…

Source photo : Ta mère la blogueuse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.