Education bienveillante : comment fêter Halloween avec un enfant de moins de 6 ans ?

-LES EXPERTS-

L’éducation bienveillante, c’est être à l’écoute de son enfant, l’encourager mais aussi lui expliquer les choses et faire attention à ce qu’il consomme.
Si vous pratiquez ce type d’éducation, vous vous demandez peut-être de quelle manière fêter Halloween, surtout avec un enfant en bas âge. L’association Parent autrement à Tahiti nous donne quelques pistes de réflexion :

Halloween, qu’est-ce que c’est ? Comment expliquer cette fête ?

Une des valeurs de Parent Autrement à Tahiti est de donner du sens à nos actions. L’association conseille donc de « se rattacher à l’histoire d’origine plus qu’a la fête commerciale ».  Voici donc en bref, la vraie histoire de Halloween… 👻

Halloween est au départ une fête celtique d’origine irlandaise, Samain. Elle permettait de célébrer la fin de l’année et l’entrée dans une nouvelle année. 
Dans la croyance celtique, durant cette nuit, les esprits venaient rendre visite aux vivants. 
Halloween fait son apparition sous sa forme actuelle aux Etats-Unis au milieu du XIXe siècle. Des migrants écossais et irlandais s’installent en Amérique et apportent avec eux leurs cultures. Les enfants se déguisent alors pour symboliser les âmes des morts. Ils sonnent aux portes et crient « Trick or Treat ! (Farce ou friandise) ». 
Cette fête est rapidement devenue commerciale et est désormais célébrée un peu partout dans le monde, comme en Polynésie.

 

Se faire peur à Halloween avant 6 ans : oui… et non

Pour l’association polynésienne, « l’idée qu’il est sain que les enfants aient un peu peur n’est pas vraiment fondée. Surtout en-dessous de 6 ans. En effet, avant cet âge le réel a une place importante et malgré toutes vos explications et même si l’enfant vous affirme qu’il sait que c’est pour de faux, un doute subsiste toujours dans son esprit. »

Chez l’enfant en bas âge, la peur « peut se manifester tout de suite ou pas, verbalement ou pas (symptôme physique maux de ventre, eczéma, ou psychique…), de façon directe (phobie, cauchemar) ou détournée (crise de colère, baisse de l’attention, …) »

  • Préférez donc un déguisement classique à une tenue effrayante.
  • Il est aussi préférable de fêter Halloween lors d’un événement privé : « Attention aux événements publics où vous ne pouvez pas contrôler qui s’habille en quoi », prévient Parents autrement. 
  • Enfin, réservez les blagues qui consistent à faire peur et les films d’horreur aux adultes…
    sorciere gentille

Fêtez Halloween de manière éco-responsable

L’éducation bienveillante c’est aussi se préoccuper de l’environnement et transmettre ces valeurs aux enfants.

  • Vous pouvez fabriquer votre costume, c’est l’occasion d’un atelier pratique en famille
    ou
  • échanger, ou louer vos costumes pour éviter d’utiliser des tenues une seule fois.

Gare aux sucreries !

Un peu de sucre ok, mais pas n’importe quoi et pas n’importe comment. Parents autrement vous propose de fabriquer vous-même vos bonbons. La recette est à retrouver ICI.

Source image à la une : Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.