La césarienne : « un souvenir précieux »

-VOS HISTOIRES-

Lilène a accouché par césarienne. Un acte médical souvent réalisé en urgence et qui laisse une trace que certaines mamans ont du mal à accepter. Lilène nous raconte comment elle a vécu « l’après » accouchement…


« Après 15 heures de travail, les médecins ont décidé de délivrer mon bébé en intervenant. Ilyana est donc née par césarienne le 07 juillet 2017. Trois jours après, une sage femme de l’hôpital, qui deviendra l’une de mes amies les plus proches, m’a rendue visite.
– comment vas tu ?
– j’ai terriblement mal dans le bas de mon ventre.
– ta cicatrice se résorbe bien ?

Alors qu’elle vérifiait, je détournais le regard au loin. Une larme a roulé sur ma joue.

– qu’y a t’il alexandra?
– Je… je ne peux peux pas la regarder. Je me sens charcutée…je déteste cette entaille qui me lacère en deux. Je regrette tant de n’avoir pas accouché.

Elle m’a regardé dans les yeux et m’a dit :

– tu sais… c’est par là qu’Ilyana est arrivée au monde. Qu’importe la façon dont elle est sortie, l’important c’est qu’elle soit là, n’est ce pas ? Ne le vois pas comme un trait négatif sur ton corps. Sois fière de cette marque que tu gardera toute ta vie. Regarde la, chéries la. C’est le souvenir précieux que te laisse ta fille.

Cela m’a pris trois jours de plus avant que je n’arrive à poser les yeux sur ma cicatrice et à en prendre soin. C’est comme un tatouage que je porterai toujours, que j’ai accepté et que j’affectionne désormais. »

 

 

Source image à la une : pixabay

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.