Flash back 9 : mille et une questions d’une future maman

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 9e épisode…

-FLASH BACK 9-

> Pour l’avenir

Etre enceinte c’est aussi se demander dans quel monde va naître notre enfant. Je ne parle pas de réchauffement climatique ou de politique. Je parle des personnes qui compteront pour lui, de ses futurs amis, de la famille. Est ce qu’on saura être là pour lui ? L’aider quand ça n’ira pas ? Est ce que, parce qu’on a vécu certaines choses, on saura comment aider nos enfants à mieux les vivre à leur tour ?

Oh bien sûr tout comme personne n’est parfait, il n’y a pas de parent idéal. Et au fond, je n’avais pas vraiment de doute sur le fait que nous ferions au mieux pour mini nous. Pas encore né, il était déjà très aimé. Et c’est ce qui compte non ?

Mais j’imagine que toutes les futures maman se posent des questions. Souvent elles doivent se tourner vers leur mère pour savoir si elles ont connu les mêmes tourments à leur époque, comment elles ont vécu l’arrivée du premier enfant, ce qu’elles ont ressenti quand elles étaient enceintes. Moi je ne pouvais pas. Mais passons. J’en étais sûre : ça ne m’empêcherai pas d’être une bonne mère.

> « Tiens, mon ventre est carré. Mais qu’est-ce qu’il fait ?! »

Je n’ai pas que des amies déjà mamans. Et celles qui ne sont pas encore passées par là me demandaient souvent ce que ça faisait d’être enceinte : “c’est pas trop lourd ?” “Qu’est ce que ça fait de le sentir bouger ?” “Ça va tu te sens pas gonflée ?”

Etre enceinte c’est un peu perdre le contrôle de son corps. Je ne sais pas pour les autres mais notre bébé bougeait quand il voulait, se mettait parfois dans des positions étranges (tiens mon ventre est carré… mais qu’est ce qu’il fait ?!), et bien sûr donnait de grands coups, souvent là où il ne faut pas (en direction de la vessie, en plein dans les côtes ou de manière à vous couper la respiration, façon boxeur).

J’avais la chance de ne pas avoir à courir trop souvent aux toilettes dans la journée. En fait Cacahuète préférait attendre la nuit pour appuyer sur ma vessie… Me lever plusieurs fois était devenu presque un automatisme. Hop on roule sur le côté pour se lever, on se dirige vers les WC façon zombie et on essaie de revenir dans son lit sans se cogner et sans trop se réveiller histoire d’arriver à se rendormir.

Etre enceinte c’est abandonner toute activité tendant à devoir se plier en deux. Je parle par exemple de se raser. Et n’imaginez même pas vous faire une épilation du maillot. D’ailleurs cette partie là de votre corps aura disparue du paysage au 7e mois. À moins de vous placer devant un miroir. Enfin laissez tomber. 

Et puis si vous espérez continuer jusqu’à la fin à porter ces sandales à boucle, vous aurez besoin d’aide pour les mettre. Vous n’êtes pas une assistée ? Vous détestez demander de l’aide ? Soit vous vous résignez, soit vous sortez en savates.

Ah et si certains ont la forme au 2e trimestre (ça n’a pas été mon cas), au 3e ne vous attendez pas à faire de grandes choses. Vous aurez envie de tout préparer pour bébé, de faire du grand ménage, courir dans tel ou tel magasin spécialisé… mais à moins que vous ayez beaucoup de chance, l’appel de votre lit sera souvent le plus fort.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite 😘
Crédit image à la une : Laura Benvenuti

Flash back 8 : congé mat’

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 8e épisode…

-FLASH BACK 8-

> Stop

 

Voilà. J’ai dit “stop”. Deux semaines avant la date officielle de début de mon congé maternité, j’ai décidé d’arrêter les frais. J’étais fatiguée, agacée, et surtout le corps ne suivait plus : je faisais baisse de tension sur baisse de tension.

Alors oui, prendre du recul allait être difficile. En deux jours, j’avais envoyé au moins 4 messages à la rédaction…

Mais c’était tellement bon d’être chez soi. Pouvoir sentir les coups de bébé. Et s’occuper de tout ce qu’on rêvait de faire sans jamais en avoir le temps : remettre en état la maison ( avec de l’aide bien sûr), envoyer des photos de bébé, préparer la babyshower… Prendre le temps, ne pas se sentir oppressé.

Oh bien sûr il y a toujours des gens pour nous stresser, nous demander si on a pensé à ceci ou cela, nous dire qu’on a oublié telle ou telle chose… « Tu as pensé au biberon ? A la baignoire ? Aux produits que tu vas utiliser ? Tu t’es renseignée sur ceci, cela… ? Tu te prépares à l’accouchement ? Non non je ne fais rien et j’attends que ça se passe… Enfin bon à la maison on peut au moins choisir de s’isoler. Ne voir personne, ou pas grand monde. Le plus difficile à notre époque : ignorer les messages et commentaires sur les réseaux sociaux.

Je pense vraiment que les congés maternité devraient débuter plus tôt. On devrait obliger les mères à prendre plus de repos au moment où elles le peuvent encore. A 7 mois passés, dormir ou même rester allongée était devenu difficile. Entre mon bassin, mon mal de dos, mes chutes de tension. Le repos n’était pas toujours au rendez-vous malgré le cadeau avisé d’une amie : un coussin de grossesse.

> L’enfer c’est les autres

Quand on entend certains hommes parler des femmes enceintes, on se rend bien compte qu’ils ne réalisent pas. Et qu’une évolution n’est pas pour demain.

Certains, déjà papa. vous bichonnent, mais la plupart vous regardent de travers, se demandent pourquoi vous grimacez, soufflez par moment, et surtout c’est énervant, vous jugent du regard aux caisses prioritaires dans les magasins. 
Une amie proposait de leur faire porter un sac avec l’équivalent du poids d’un bebe non stop sur le ventre. Bonne idée. On rigolerait…

Même si j’espérai secrètement que bébé serait parfait et ferait ses nuits, je savais bien qu’une fois bébé parmi nous, dormir ne serait pas vraiment l’essentiel de mes journées.

Je profitai donc de chaque moment. Même si j’avais mal partout, mon avis n’avait pas changé : j’appréciai de le sentir bouger dans mon ventre. J’espérai qu’il prenne son temps…

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite 😘

Crédit image à la une : Ta mère la blogueuse

Flash back 7 : Reste au chaud mon bébé

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 7e épisode…

-FLASH BACK 7-

> On ferme les yeux et on respire…

Lire la suite de « Flash back 7 : Reste au chaud mon bébé »

Flash back 5 : malaises en série

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 5e épisode…

-FLASH BACK 5-

> Malaise, partie 1

Il y a un moment dans la vie où il faut accepter que nous ne sommes pas toutes des wonderwoman. Quand votre corps vous dit stop, un conseil : écoutez le.
J’ai tenu à immortaliser cette première grossesse. J’ai trouvé une photographe géniale. J’ai pris un jour de repos pour qu’on puisse se voir tous les trois. Elle est même venue nous voir à domicile. Le pied.
Lire la suite de « Flash back 5 : malaises en série »

Flash back 4 – Mot d’ordre : « détente »

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 4e épisode…

-FLASH BACK 4-

Lire la suite de « Flash back 4 – Mot d’ordre : « détente » »

Moorea baby !

3 jours ! Trois jours « off » d’affilée. L’occasion de partir enfin un week-end en famille. Rien que nous trois, le soleil et la mer. Bon, pour ce premier week-end en dehors de la maison avec bébé, on a choisi d’aller à Moorea, l’île juste en face de chez nous. Pas très loin donc, et pour une seule nuit.

Lire la suite de « Moorea baby ! »

Flash back 3 : l’annonce… et après

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 3e épisode…

-FLASH BACK 3-

Pendant les premiers mois, une chose me préoccupait : comment annoncer ma grossesse à notre entourage ? Est-ce que ce n’était pas trop tôt ? Nous avons décidé de commencer par la famille.

On a prétexté avoir reçu du courrier pour eux afin d’aller les voir. Et quand ils ont ouvert leur enveloppe, ils ont découvert l’échographie de ce petit être qui allait agrandir la famille. Émotion assurée.
Même scénario du côté de ma tante. Pour mon père ce fut une autre histoire… sur laquelle je préfère ne pas revenir.
Lire la suite de « Flash back 3 : l’annonce… et après »

Flash back 2 : Les nausées ? “Oh, après le 3e mois ça se calme”…

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 2e épisode…

-FLASH BACK 2-

Lire la suite de « Flash back 2 : Les nausées ? “Oh, après le 3e mois ça se calme”… »

5 astuces pour voir la vie du bon côté

Parce qu’être juste soi c’est déjà compliqué et qu’être parent c’est encore le stade au-dessus. Qu’on n’est pas des super héros et qu’on est parfois (souvent) au bord de la crise de nerf. Apprenons à voir le verre à moitié plein (d’eau ou d’autre chose si vous préférez).

Lire la suite de « 5 astuces pour voir la vie du bon côté »