Flash back 8 : congé mat’

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 8e épisode…

-FLASH BACK 8-

> Stop

 

Voilà. J’ai dit “stop”. Deux semaines avant la date officielle de début de mon congé maternité, j’ai décidé d’arrêter les frais. J’étais fatiguée, agacée, et surtout le corps ne suivait plus : je faisais baisse de tension sur baisse de tension.

Alors oui, prendre du recul allait être difficile. En deux jours, j’avais envoyé au moins 4 messages à la rédaction…

Mais c’était tellement bon d’être chez soi. Pouvoir sentir les coups de bébé. Et s’occuper de tout ce qu’on rêvait de faire sans jamais en avoir le temps : remettre en état la maison ( avec de l’aide bien sûr), envoyer des photos de bébé, préparer la babyshower… Prendre le temps, ne pas se sentir oppressé.

Oh bien sûr il y a toujours des gens pour nous stresser, nous demander si on a pensé à ceci ou cela, nous dire qu’on a oublié telle ou telle chose… « Tu as pensé au biberon ? A la baignoire ? Aux produits que tu vas utiliser ? Tu t’es renseignée sur ceci, cela… ? Tu te prépares à l’accouchement ? Non non je ne fais rien et j’attends que ça se passe… Enfin bon à la maison on peut au moins choisir de s’isoler. Ne voir personne, ou pas grand monde. Le plus difficile à notre époque : ignorer les messages et commentaires sur les réseaux sociaux.

Je pense vraiment que les congés maternité devraient débuter plus tôt. On devrait obliger les mères à prendre plus de repos au moment où elles le peuvent encore. A 7 mois passés, dormir ou même rester allongée était devenu difficile. Entre mon bassin, mon mal de dos, mes chutes de tension. Le repos n’était pas toujours au rendez-vous malgré le cadeau avisé d’une amie : un coussin de grossesse.

> L’enfer c’est les autres

Quand on entend certains hommes parler des femmes enceintes, on se rend bien compte qu’ils ne réalisent pas. Et qu’une évolution n’est pas pour demain.

Certains, déjà papa. vous bichonnent, mais la plupart vous regardent de travers, se demandent pourquoi vous grimacez, soufflez par moment, et surtout c’est énervant, vous jugent du regard aux caisses prioritaires dans les magasins. 
Une amie proposait de leur faire porter un sac avec l’équivalent du poids d’un bebe non stop sur le ventre. Bonne idée. On rigolerait…

Même si j’espérai secrètement que bébé serait parfait et ferait ses nuits, je savais bien qu’une fois bébé parmi nous, dormir ne serait pas vraiment l’essentiel de mes journées.

Je profitai donc de chaque moment. Même si j’avais mal partout, mon avis n’avait pas changé : j’appréciai de le sentir bouger dans mon ventre. J’espérai qu’il prenne son temps…

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite 😘

Crédit image à la une : Ta mère la blogueuse

Congé mat’ : quelques petites infos bien utiles…

Manon BR 27.jpg

ça c’est moi trois jours avant d’accoucher 😮 Crédit : Laura Benvenuti

Quand vous tombez enceinte la première fois, évidemment vous ne pouvez pas tout savoir de ce qui vous attend et c’est bien normal. J’avoue que je ne me suis pas beaucoup préoccupée de la partie « administrative » de ma grossesse. Jusqu’à ce que j’accouche un mois avant…

Lire la suite de « Congé mat’ : quelques petites infos bien utiles… »