Flash back 2 : Les nausées ? “Oh, après le 3e mois ça se calme”…

Ma Cacahuète fêtera bientôt son premier anniversaire. Déjà ! Alors pour l’occasion, j’ai décidé de partager avec vous les quelques textes écris pendant ma grossesse. Voici le 2e épisode…

-FLASH BACK 2-

Lire la suite de « Flash back 2 : Les nausées ? “Oh, après le 3e mois ça se calme”… »

Et maintenant, j’ai besoin de vacances 

Crédit image à la une : Alexandre Vanier / StockSnap.io

Débordée, fatiguée… Il y a des semaines où ça prend encore plus de sens que d’autres. 

Quand j’entends : « ça va c’est bon, t’as le temps »… « ah bon t’es fatiguée ? Mais bébé fait ses nuits ! »…. 

Voilà, à peu de choses près, ma journée type : 

5h00 : Bébé fait de petits « beuuhhb beuhhh »… Réveil de la mère paniquée. Cacahuète est à l’envers dans son lit. Il a encore fait l’asticot. Normal. On remet bébé dans le bon sens et on se rendort. 

5h30 : Cacahuète a les yeux grands ouverts. Il est bien réveillé et du coup, la mère aussi. 

5h50 : le réveil sonne. La mère a déjà dégainé le biberon. C’est parti, la journée commence.

6h30 : biberon fini, couche changée, vitamine ingurgitée, bébé allongé dans sa chambre avec son mobile. Super papa s’occupe de préparer le sac à langer. La mère va pouvoir s’occuper du reste. 

6h31 : la mère manque de se casser la figure. Les chats ont faim et le font savoir. La meute a décidé de faire des croche-pieds jusqu’à ce que les gamelles soient pleines. Non mais.

6h35 : la chienne s’y met. Elle pleure derrière la porte. Une sorte de sifflement aigue. Elle aussi a faim. Ok on se calme ! Y’en aura pour tout le monde. 

6h40 (quand on a été rapides) : on sort enfin de quoi prendre un petit dejeuner. Le temps d’avaler deux gorgées de Rotui (jus de fruits) et on doit fermer la maison, aller prendre une douche etc etc. 

7h30 : on est dans la voiture. Ouf. Non mais comment on a fait pour perdre autant de temps ? Il y a eu une elipse temporelle. C’est sûr. 

8h10 : la mère est au bureau. 

17h30 : Super papa a récupéré Cacahuète à la garderie. Les deux hommes attendent la mère dans le parking de son travail. Elle sortira probablement à 18h, si tout va bien. 

18h30 : un arrêt urgent au supermarché (on n’a plus de couuuuches) et quelques embouteilages plus tard, on est à la maison. 

19h40 : Après le bib’, plus ou moins 2 cuillères de purée de légume et un câlin, on couche bébé en vitesse, c’est plus que l’heure pour lui. Il s’endort d’une traite. Quelle chance. 

21h : Les parents mangent enfin. La mère s’endort au deuxième épisode de la série du soir. Réveil en sursaut sur le canapé. On range tout. Croche-pieds des chats, miaulements insistants, pleurs de la chienne. On rempli les gamelles. On transfère bébé dans son cododo et hop au lit.

5h : c’est reparti. Jusqu’à vendredi ou plus (bah oui y’a des gens qui travaillent le week-end. Je vous jure, ça existe). 

Ajouté à cette semaine les tâches ménagères, les rendez-vous pédiatre/kiné/osthéo, les petits et grands soucis « habituels »que chacun peut rencontrer… La mère est HS. 

Alors des fois elle se permet…

>de râler même si au fond elle est heureuse, 

>de prendre une demi-journée pour profiter (et finalement s’endormir pendant la sieste de bébé), 

>de remettre certaines choses à plus tard, d’oublier d’en faire d’autres, 

>d’être ultra-possessive avec bébé quand enfin elle passe du temps avec lui, 

>d’en vouloir à la terre entière pour une raison inconnue… 

Ne jugez pas les mamans qui prennent des vacances à peine rentrées de congé mat’. Donner naissance à un enfant, se remettre de l’accouchement, laisser son bébé à des inconnus pour retourner travailler, plus tout ce qui se passe d’autre dans nos vies… c’est pas facile. 

Les congés mat’ c’était pas du repos. Et maintenant j’ai #besoindevacances